Prix de l’Entrepreneur de l’Année 2016 au Luxembourg : EY annonce son lancement officiel

« Fort de son ancrage local et d’une expérience internationale de plus de 90 ans dans le secteur des PME, start-ups, entreprises à croissance rapide et entreprises familiales, le cabinet EY est fier d’organiser cette année encore, pour la cinquième fois, le concours de « l’Entrepreneur de l’Année » au Luxembourg. Cette initiative représente une opportunité unique pour les entrepreneurs établis au Grand-Duché du Luxembourg d’être reconnus pour leur parcours exceptionnel au niveau local et international », affirme Alain Kinsch, Country Managing Partner d’EY Luxembourg.

EY.2« Fort de son ancrage local et d’une expérience internationale de plus de 90 ans dans le secteur des PME, start-ups, entreprises à croissance rapide et entreprises familiales, le cabinet EY est fier d’organiser cette année encore, pour la cinquième fois, le concours de « l’Entrepreneur de l’Année » au Luxembourg. Cette initiative représente une opportunité unique pour les entrepreneurs établis au Grand-Duché du Luxembourg d’être reconnus pour leur parcours exceptionnel au niveau local et international », affirme Alain Kinsch, Country Managing Partner d’EY Luxembourg.

Créé il y a tout juste 30 ans (en 1986) par EY aux Etats-Unis, le prix de l’Entrepreneur de l’Année s’étend aujourd’hui à 150 villes dans 70 pays et récompense plus de 900 lauréats exceptionnels chaque année. Apparaissant comme la plus prestigieuse des récompenses décernée aux entrepreneurs du monde entier, ce prix a pour but de récompenser les entrepreneurs qui se distinguent par leur esprit d’entreprenariat et d’innovation, une stratégie de développement ingénieuse, d’excellentes performances financières ainsi qu’une gestion pertinente de leurs ressources humaines et de leur organisation.

« Avant tout une aventure humaine, ce prix permet de mettre en lumière le parcours de femmes et d’hommes qui prouvent qu’il est toujours possible de progresser, d’innover, de créer de la valeur et des emplois. Moteurs de croissance et de compétitivité au Luxembourg, ils nourrissent la confiance et l’envie d’entreprendre », commente Yves Even, Associé responsable du département Entrepreneur de l’Année (EoY) – Entrepreneuriat/PME et entreprises familiales chez EY Luxembourg.

Critères de participation et sélection

Chaque candidat au prix de l’Entrepreneur de l’Année devra adresser sa candidature d’ici au 27 mai prochain tout en veillant à répondre à certains critères de participation et notamment :

► Avoir une participation dans l’entreprise de 10% minimum,
► Diriger une entreprise établie au Luxembourg et ayant au moins 3 ans d’existence,
► Avoir un chiffre d’affaires annuel supérieur ou égal à 2,5 millions d’euros.

Soumis à un processus de sélection rigoureux, les entrepreneurs sélectionnés sont ensuite invités à un échange avec des professionnels d’EY Luxembourg, en vue d’établir un diagnostic de leur entreprise et de soumettre un dossier d’analyse aux membres d’un jury indépendant.

Ainsi tout entrepreneur avec une volonté d’entreprendre et d’innover, un sens de la stratégie et de la compétition, une ouverture sur le monde et une gestion exemplaire répondant aux critères de participation listés ci-dessus peut prétendre à participer à ce concours unique au monde.

Le Jury

Le Jury de ce « Prix de L’Entrepreneur de l’Année 2016 » se présente comme un jury indépendant composé de représentants du monde économique reconnus pour leur expérience et leur objectivité:

Président du jury : Nicolas Buck – FEDIL
René Elvinger (vainqueur du Prix de l’Entrepreneur de l’Année 2013),
Jacques Hirtt (Fédération des Jeunes Dirigeants),
Fernand Ernster (CLC),
Gérard Hoffmann (ICTluxembourg),
Tom Theves (Ministère de l’Economie),
Carlo Thelen (Chambre de Commerce).

Les éditions précédentes

La première édition du concours de « l’Entrepreneur de l’Année » au Luxembourg avait élu Nicolas Buck de Victor Buck Services S.A. « Entrepreneur de l’Année 2004 ». En 2006, c’est Abbas Rafii, Directeur de la société Ireco S.A., qui devenait son successeur en tant qu’Entrepreneur de l’Année 2006 au Luxembourg, puis Jacques Lanners de Ceratizit S.A. en 2009 et enfin René Elvinger de Elth S.A. en 2013.

En poursuivant ce programme, EY Luxembourg souhaite mettre en avant le succès d’entrepreneurs basés au Grand-Duché de Luxembourg, et promouvoir l’esprit d’entreprise en les récompensant pour leur contribution et leurs initiatives.

Pourquoi participer ?

Voici quelques raisons qui peuvent motiver un entrepreneur à concourir au prix de l’Entrepreneur de l’Année 2016 au Luxembourg :

► Mise en lumière des facteurs clés de son succès
► Accroître la notoriété de son entreprise grâce à un large dispositif médiatique
► Valoriser ses collaborateurs et renforcer leur sentiment d’appartenance
► Accéder à un réseau unique d’entrepreneurs*

*Tout finaliste du concours de l’Entrepreneur de l’Année se voit accordé le privilège non seulement d’accéder au réseau des entrepreneurs luxembourgeois (EY Club Entrepreneurs) et français (Académie des Entrepreneurs d’EY, un réseau unique de forces vives entrepreneuriales), mais également de participer à des événements prestigieux mondiaux que sont par exemple les Strategic Growth forums, la EY Family Roundtable ou le EY Family Summit.

Les partenaires de l’événement

Cette année, des entreprises de grande notoriété établies au Luxembourg – BGL BNP Paribas, Post Luxembourg, Luxemburger Wort, Audi, Lalux et la Chambre de Commerce du Grand-Duché de Luxembourg – ont choisi de s’associer à la compétition en tant que partenaires officiels.

Le concours de « L’Entrepreneur de l’Année 2016 » bénéficie également du soutien de la FEDIL, de la Fédération des Jeunes Dirigeants d’Entreprise, de la Confédération Luxembourgeoise du Commerce, d’ICT Luxembourg, du Ministère de l’Economie et de RTL en tant que partenaire médiatique.

L’appel à candidature est lancé

L’appel à candidature officiellement annoncé, chaque entrepreneur qui satisfait aux critères de participation peut donc s’inscrire dès maintenant, et ce jusqu’au 27 mai prochain, pour peut-être devenir « L’Entrepreneur de l’Année 2016 » au Luxembourg.

C’est au cours de la cérémonie officielle en décembre prochain que le jury annoncera le lauréat du concours de « L’Entrepreneur de l’Année 2016 ».

Le vainqueur aura également la chance de concourir pour la compétition mondiale aux côtés des lauréats des autres pays participants. La soirée de gala EY « World Entrepreneur of the Year » se déroulera à Monte-Carlo, en juin 2017.

Dates clés à retenir

Lancement officiel de l’événement et appel à candidature : 28 avril 2016
Clôture des candidatures : 27 mai 2016
Révélation des 6 finalistes : octobre / novembre 2016
Remise du prix de « L’Entrepreneur de l’Année 2016 » au Luxembourg prévue le 12 décembre 2016

Contact

Pour plus d’informations concernant cet événement, veuillez contacter segolene.terrier@lu.ey.com ou visiter notre site web dédié à cet événement : www.eoy.lu.

« Nous sommes ravis et très fiers de lancer cette nouvelle édition du « Prix de l’Entrepreneur de l’Année au Luxembourg », qui, nous en sommes intimement convaincus, va dévoiler au grand jour de nouveaux talents de notre tissu économique local », conclut Alain Kinsch, Country Managing Partner d’EY Luxembourg.

EY Luxembourg – un ancrage luxembourgeois fort

En vue de soutenir les entreprises du tissu économique au Luxembourg dans l’amélioration de leur compétitivité, EY a lancé un programme de reconnaissance de l’entreprenariat au Luxembourg au travers de sa prestigieuse initiative Entrepreneur de l’année (« EoY ») et créé parallèlement un nouveau département entièrement dédié au marché local, composé d’une équipe luxembourgeoise ayant pour mission la compréhension approfondie des PME et du secteur public. Les services d’EY répondent aux besoins spécifiques des décideurs locaux, à savoir :

► Préparer la prochaine génération à la succession de l’entreprise sur les quatre piliers : stratégie, organisation, gestion client et performance financière ;
► Evaluer le positionnement stratégique de la PME au niveau de ses marchés, de ses concurrents et pérenniser l’essor économique de l’entreprise par rapport aux tendances disruptives (p.ex. digitalisation, changement démographique, éco-efficience) ;
► Favoriser la maîtrise de l’innovation et la création de partenariats stratégiques permettant de réussir les grands chantiers de transformation stratégique ;
► Adapter la gouvernance de l’entreprise familiale, l’organisation et son fonctionnement opérationnel ;
► Favoriser l’amélioration continue de la performance opérationnelle (achats, production, ventes, etc.), et sécuriser la gestion des systèmes d’information (p.ex. ISO 27001), de la qualité (p.ex. ISO 9001), de l’environnement (p.ex. ISO 14001) et du développement durable ;
► Améliorer les processus de gestion comptable et financière, incluant la certification des comptes annuels ;
► Transformer les fonctions de support (RH, informatique, marketing, etc.) en une véritable fonction à valeur ajoutée.

EY.3