Profiter au maximum de la suppression des frais de roaming

Les frais d’itinérance en Europe appartiennent au passé, et ce depuis le 15 juin. L’entrée en vigueur de ce nouveau cadre doit profiter aux acteurs économiques luxembourgeois.

Alexis Pisano, Product Manager chez POST

Les frais d’itinérance en Europe appartiennent au passé, et ce depuis le 15 juin. L’entrée en vigueur de ce nouveau cadre doit profiter aux acteurs économiques luxembourgeois. Les gestionnaires de flotte, cependant, ont tout intérêt à vérifier comment les opérateurs appliquent les limitations établies au niveau de la réglementation. POST, pour sa part, a choisi de leur offrir la plus grande flexibilité et transparence.
Par Sébastien Lambotte,
Article paru dans l’ITnation mag de Juin 2017

La fin des frais d’itinérance, ou de roaming, à l’échelle de l’Union européenne est désormais devenue réalité. Pour les entreprises luxembourgeoises, c’est une excellente nouvelle. « Les entreprises luxembourgeoises sont très tournées vers l’international et leurs besoins en communication roaming sont importants, commente Alexis Pisano, Product Manager au sein de POST. Désormais, un client disposant d’un numéro luxembourgeois pourra, peu importe le pays de l’Union européenne où il se trouve, passer des appels, envoyer des SMS et des MMS, ou consommer de l’Internet mobile sans se voir facturer des surcoûts, comme il le fait en national. C’est le principe du “Roam like at home”. »

Factures allégées          

Quand on parle de consommation mobile en itinérance, il est important de préciser que cela ne couvre pas les appels internationaux. D’un point de vue régulation européenne, ces derniers, en effet, ne sont pas régulés et donc entrainent la facturation des frais supplémentaires en comparaison à des appels vers des numéros nationaux. Chez POST, ces appels sont inclus dans toutes les souscriptions mobiles. Le roaming, par contre, concerne les appels effectués au départ de son mobile depuis un autre pays de l’Union européenne vers des numéros fixes ou mobiles en Europe. Il concerne aussi les consommations Internet mobile depuis les pays membres de l’UE. « Pour les entreprises luxembourgeoises, la disparition des frais d’itinérance à l’échelle européenne constitue une excellente nouvelle. Depuis du 15 juin, les factures se voient significativement allégées », assure Alexis Pisano.

Pas d’augmentation des tarifs

Toutefois, les gestionnaires de flotte mobile en entreprise seront bien avisés de comparer les offres avec minutie, en considérant les limites liées à la disparition des frais de roaming. Beaucoup d’opérateurs, en effet, ont anticipé l’entrée en vigueur de cette nouvelle réglementation. Et tous ne l’ont pas fait de la même manière.
« Considérant cette réglementation, POST a voulu se démarquer, en s’inscrivant jusqu’au bout dans l’esprit qui anime la décision de la Commission européenne, assure Alexis Pisano. Nous pensons effectivement que cette mesure est une opportunité réelle pour l’ensemble des citoyens européens et qui va dans le sens de la volonté originelle de la construction européenne : permettre une meilleure communication entre toutes les personnes évoluant au sein de l’Union européenne. Dès lors, et contrairement à d’autres opérateurs, nous avons choisi de ne pas appliquer d’augmentation de prix pour compenser la suppression des frais de roaming. »

Valeurs préservées

En effet, à travers l’Europe, considérant la perte de revenus engendrée par cette mesure, certains opérateurs n’ont pas hésité à réévaluer leurs tarifs à la hausse en guise de compensation. « A travers nos offres, et de manière très transparente, le tarif national qui était en vigueur avant l’arrivée de cette mesure est devenu le tarif appliqué pour toute communication effectuée dans l’Union européenne », assure Alexis Pisano. D’autre part, POST a fait le choix de ne pas détruire de valeur sur ses forfaits mobiles. « Quand, hier, nos offres comprenaient 10 gigas de data en national et 1 giga de data en Europe, aujourd’hui, le client bénéficie de l’intégralité du volume de données où qu’il soit, soit 11 gigas. Nous avons additionné les volumes, sans limitation. Le client ne se sent ainsi pas lésé. »

Aucune limitation liée à un usage raisonnable

Malgré la volonté de l’Union européenne, les opérateurs ont encore la possibilité d’appliquer certaines limitations à la suppression des frais de roaming. La nouvelle réglementation comprend une clause dite de « fair usage policy » à savoir un volume d’utilisation maximal de l’enveloppe data de l’abonnement en Europe. Au-delà, il est possible d’appliquer une surcharge. Le consommateur doit également entretenir des liens stables avec le pays dans lequel il a souscrit à une offre de téléphonie, autrement dit y résider ou y travailler.

La Commission européenne, pour assurer un contrôle de l’utilisation de l’itinérance, a donc établi une formule permettant de calculer un volume de consommation à l’étranger considéré comme raisonnable. Ce volume dépend directement du volume de données consommable prévu dans le forfait choisi ainsi que du prix. « POST, pour sa part, a choisi de ne pas faire usage de cette politique d’utilisation raisonnable sur les forfaits de base. Nous n’avons pas voulu limiter l’utilisation du volume de data proposé dans chaque forfait. Aujourd’hui, donc, nous allons plus loin que ce que prescrit la nouvelle réglementation. Le client POST pourra donc utiliser l’ensemble de son forfa(it de base en Europe », assure Alexis Pisano.

Au-delà de la mesure

Dans l’univers de l’entreprise, la mobilité est désormais un vecteur de compétitivité. Les solutions mobiles permettent une plus grande flexibilité au travail. Considérant en outre l’augmentation de la consommation data mobile (+ 30 à 40% chaque année), liée notamment à l’utilisation de nouveaux canaux de communication et autres solutions de collaboration, POST souhaite offrir à ses clients les solutions les plus efficientes et leur garantir une meilleure maîtrise de leur budget.
« Nous avons développé des offres forfaitaires claires et transparentes, avec lesquelles ils peuvent accéder à tous les avantages apportés par ce nouveau cadre règlementaire à savoir une utilisation complète de leur abonnement en Europe sans surcoût. Mais au-delà, nous développons de nouvelles offres uniques sur le marché qui ciblent des besoins encore plus spécifiques des entreprises, avec des communications et des connexions Internet mobiles incluses vers et depuis les pays hors Europe avec une attention particulière sur les Etats-Unis, le Canada et la Chine. Ces destinations sont clé pour certaines sociétés et nous souhaitons répondre à leurs attentes avec les solutions les plus innovantes du marché », précise Alexis Pisano.