Rdio suit Spotify et lance une offre gratuite

Au lendemain de l'annonce de la levée des restrictions de l'offre gratuite de Spotify, le challenger Rdio présent à Luxembourg s'aligne et lance à son tour une offre gratuite qui pour le moment, ne concerne que les États-Unis.

Au lendemain de l’annonce de la levée des restrictions de l’offre gratuite de Spotify, le challenger Rdio présent à Luxembourg s’aligne et lance à son tour une offre gratuite qui pour le moment, ne concerne que les États-Unis.

Lancé en août 2010, Rdio est basé à San Francisco et a été fondé (et reste financée) par Janus Friis (en photo), l’un des créateurs de Skype. Actuellement disponible dans les pays du monde entier dont le Grand Duché, Rdio se distingue par son interface, sa simplicité de recherche, la lecture instantanée de tous les albums, artistes, chansons et playlists, par sa fonction de télécommande bidirectionnelle ou encore par une fonction de radio personnalisée aboutie –jukebox personnel. Combiner aux réseaux sociaux, elle permet aussi de suivre des amis et des artistes pour découvrir ce qu’ils écoutent.

Pas d’offre gratuite pour tous donc car seuls les internautes des États-Unis pourront profiter gratuitement du service de musique à la demande Rdio depuis un ordinateur, sans limite de temps. En contrepartie leurs séances d’écoute seront interrompues par des coupures publicitaires, exactement comme sur Spotify.

Pour les autres, Rdio propose une offre d’essai gratuite, sans publicité pour une durée de 6 mois. Pour l’avoir en mobilité, l’app est en essai 14 jours. Pour une écoute illimitée n’importe où, l’abonnement reste obligatoire pour 9,99€ par mois.

Le service d’abonnement de musique en ligne permet de découvrir, de partager, d’écouter et de télécharger de la musique parmi 20 millions de titres via ordinateur, téléphone, iPad ou tablette. L’écoute peut aussi se poursuivre hors ligne en synchronisant la musique avec un smartphone. Rdio devient accessible en multi-support.