Symphony, le nouvel outil d’orchestration des messages financiers

Proposé par la société luxembourgeoise AlSego, cette nouvelle solution facilite la lecture et l’analyse des fichiers regroupant les transactions financières ainsi que leur traitement spécifique.

Chaque jour, les banques s’échangent une quantité importante de messages financiers, partageant les unes avec les autres des fichiers de divers formats. Chaque fichier comprend plusieurs messages, chacun d’eux correspondant à une transaction financière interbancaire. Il peut par exemple s’agir d’un virement effectué par un client d’une banque vers un compte appartenant à un client d’une autre institution.

Analyser les messages quel que soit le format

Régulièrement, donc, les banques reçoivent des fichiers regroupant plusieurs messages (reprenant les données relatives à la transaction) et doivent pouvoir lire et traiter chacun d’eux. « Le traitement de ces fichiers peut constituer une opération fastidieuse pour les institutions bancaires, qui doivent notamment gérer une grande variété de formats, explique Marc Van Oost, CEO d’AlSego, société éditrice de logiciels destinés au secteur bancaire. Afin de les soutenir dans ces démarches, nous avons développé un middleware spécifique, baptisé Symphony, qui permet de lire et d’analyser des fichiers de divers formats, de reprendre les messages pour ensuite les partager sous d’autres formats, comme SWIFT, VIR 2000, ou ISO 20022. »

Faciliter le traitement des transactions

Symphony prend le fichier consolidé, dégroupe les transactions de manière atomique et analyse chacune des transactions pour ensuite les reconsolider ou les regrouper dans le format souhaité. « L’opération réalisée par la solution permet en outre de faciliter l’exécution d’obligations réglementaires comme par exemple les vérifications visant à lutter contre le blanchiment d’argent, explique Laurent Busser, CTO d’AlSego. A cette fin, notre solution peut être couplée avec divers logiciels dédiés à ces traitements spécifiques, à l’instar de la solution Fircosoft d’Accuity qui permet d’effectuer un screening des transactions. Une fois ces opérations effectuées, Symphony permet d’importer l’ensemble des données directement au niveau du CORE BANKING de la banque dans le format adapté. »

Orchestrer tous les messages

En permettant de gérer une large diversité de formats, de grouper et dégrouper les messages et de faciliter l’application du traitement spécifique de chaque transaction, Symphony se présente comme un moyen d’orchestrer efficacement tous les messages transmis entre institutions financières. « S’assurer de la validité d’une transaction et du respect des règles en vigueur devient alors plus simple, poursuit Marc Van Oost. La solution permet de se défaire d’outils le plus souvent développés in-house et qui s’avèrent aujourd’hui difficiles à maintenir et coûteux. Une fois les règles métier propres à la banque définies, Symphony veille à dispatcher les informations entre les différents applicatifs internes et externes pour garantir l’analyse et le traitement. »

Pour la banque, les bénéfices résident dans un gain de temps et des économies d’échelle. Pour toute évolution des formats en vigueur, l’éditeur adapte l’outil. Avec cette solution, la banque peut s’assurer du maintien des opérations tout en réduisant les risques en matière de compliance.

Accélérer le traitement des transactions

La solution est en outre conçue pour être résistante aux pannes (« fault tolerant »). En cas d’incident au niveau d’un nœud qui la supporte, la solution peut reprendre les opérations précisément où elle s’est arrêtée à partir d’un autre nœud et garantir à l’institution bancaire que l’ensemble des opérations seront bien effectuées. « La plateforme Symphony, grâce à son architecture « temps-réel », constitue un atout pour les banques désireuses de s’engager dans des logiques de traitements instantanés, en conformité avec les exigences d’Instant SEPA pour ne prendre qu’un seul exemple, précise Laurent Busser. Il est possible pour la banque de réceptionner ou de pousser des transactions à l’unité et d’y appliquer des opérations, de type filtrage entre autres, et d’ainsi les accélérer. »