Trans-for-Nation : 10 initiatives qui nous font avancer

A travers le monde, des projets contribuent à améliorer nos modes de vie et notre environnement.
Nous partons à la découverte de ces initiatives qui nous font avancer.

La ville de Houston disposera bientôt du « plus vaste parc solaire en milieu urbain » de la planète. Il prendra ses quartiers dans celui de Sunnyside (ça ne s’invente pas), en plein coeur de la cité texane de 2,3 millions d’habitants. Ce projet hors-norme sera installé sur le site d’une ancienne décharge abandonnée depuis plus de 50 ans et permettra de faire du quartier de Sunnyside une communauté plus durable et plus résiliente. Loué pour un dollar symbolique à la société Wolfe Energy, le site accueillera une centrale d’installations solaires photovoltaïques de la taille d’environ 130 terrains de football. Ce parc générera jusqu’à 50 mégawatts d’énergie et alimentera pas moins de 5.000 foyers. Cette énergie solaire permettra d’éviter l’émission de plus de 50.000 tonnes de CO2 chaque année.

 

Des chercheurs américains de l’Université de Purdue ont récemment présenté un procédé permettant de rendre le papier interactif. Pouvant être appliquée sur du papier ou du carton, cette technologie peu onéreuse et ne nécessitant aucune source d’énergie externe permettrait le développement d’emballages intelligents. « Cela facilitera l’interaction entre l’utilisateur et les emballages alimentaires, afin de vérifier si les aliments sont propres à la consommation », explique Ramses Martinez, auteur principal de l’étude, qui présente également un clavier directement imprimé sur du papier et qui, relié sans fil à un ordinateur, permet d’interagir avec celui-ci.

 

Les déchets de construction et de démolition représentent un tiers des déchets produits au sein de l’UE. Dans la plupart des pays européens, la moitié de ces déchets sont recyclés, mais le plus souvent avec des procédés de valorisation à faible valeur ajoutée. Le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) collabore actuellement sur le développement de DigitalDeConstruction, un système innovant d’aide à la décision intégrant des outils digitaux variés permettant l’élaboration de stratégies de déconstruction et réemploi plus durables et économiques. Le système intégré DDC facilitera le réemploi et le recyclage à haute valeur ajoutée de 25 % des matériaux de déconstruction.

 

La Valériane, une start-up française qui développe des technologies et services innovants visant à faciliter la santé, a-t-elle révolutionné le monde du médicament ? La medtech montpelliéraine a créé THESS, un distributeur de médicaments connecté. Concrètement, comment ça fonctionne ? L’utilisateur s’identifie avec son empreinte digitale et insère le container de médicaments. Le pilulier connecté se charge ensuite du reste en s’assurant de la prise du bon médicament, au bon moment. L’information est partagée avec l’équipe soignante qui est libre d’ajuster les doses prescrites en temps réel. Une invention qui devrait changer le quotidien des malades chroniques. THESS devrait être disponible cette année au sein de quelques hôpitaux en France, aux États-Unis et en Asie.

 

Rénover un hôtel au coeur de la jungle amazonienne, couper du bois par -20 degrés dans le nord de la Norvège ou participer à la construction d’une ferme écologique et responsable en Bretagne. Voici certains des projets que vous proposent la plateforme Workaway. Le réseau met en relation des voyageurs prêts à donner un coup de main avec des hôtes qui ont besoin d’aide pour leurs projets ou leurs activités aux quatre coins de la planète. A la clé, pas de rémunération de la part de l’hôte, mais le gîte et le couvert, et surtout l’enrichissement culturel ainsi que l’apprentissage d’une nouvelle langue. Une belle manière de voyager… quand le Covid le permettra.

 

La start-up britannique Envisics, qui développe des technologies de réalité augmentée, entend bien révolutionner l’expérience conduite avec son dispositif d’affichage tête haute venu tout droit du futur. La technologie d’Envisics permet d’afficher des informations en 3D directement sur le pare-brise du véhicule : des flèches pour indiquer le chemin au conducteur, des informations sur des lieux culturels ou des commerces peuvent être directement projetées sur la route. En octobre dernier, la start-up a annoncé avoir levé plus de 50 millions de dollars grâce à de gros constructeurs automobiles. Si les usages sont aujourd’hui relativement simples, avec le développement de la conduite autonome, on peut imaginer d’autres utilisations liées au divertissement ou encore aux systèmes de vidéo-conférence. En route vers le futur !

 

La NASA prévoit d’envoyer une mission habitée sur la Lune à l’horizon 2024. Il y a quelques mois, l’agence spatiale a passé un contrat avec la société texane ICON pour la construction de bases lunaires à partir des techniques d’impression 3D et des éléments disponibles sur place, en particulier la poussière lunaire. Le projet baptisé Olympus est considéré par le PDG d’ICON Jason Ballard comme « le projet de construction le plus ambitieux de l’humanité. Il fera avancer la science, l’ingénierie, la technologie et l’architecture vers de nouveaux sommets ». Ces bâtiments imprimés permettront à l’homme de mener des explorations lunaires afin d’y trouver les ressources du futur.

 

Le concours Delsbo Electric, qui a lieu une fois par an en Suède, met les étudiants au défi de construire des véhicules électriques à batterie ultraefficaces pour un maximum de six passagers. Le concours cette année été remporté par l’Eximus IV, qui a battu son propre record du monde en ne consommant que 0,517 Wh par personne sur un parcours de 3,36 km. « En théorie, le véhicule peut transporter une personne à l’autre bout de la planète en utilisant l’énergie contenue dans un seul litre d’essence », a déclaré le professeur Henrik Rödjegård, directeur technique de Delsbo Electric.

 

Vinted a profondément modifié les habitudes de shopping. Désormais, grâce à l’appli de vente de vêtements d’occasion, le traditionnelle séance de lèche-vitrine s’est transformée en interminable séance de « scrolling » sur son smartphone. Emmaüs a décidé de surfer sur la vague en ouvrant en janvier dernier sa propre plateforme de vente en ligne. L’objectif de l’association avec son appli Trëmma est d’encourager les dons en ligne, notamment de la part des jeunes, très connectés et engagés. Chaque utilisateur peut créer une annonce en ligne. Si la vente aboutit, le vendeur ne touche rien mais peut demander un reçu fiscal portant sur 60 % de la vente. La totalité des bénéfices sera utilisée pour financer le projet du choix du vendeur. Une belle alternative aux géants du deuxième main.

 

Un groupe de chercheurs de Stanford a dévoilé dans une étude un nouvel usage de l’intelligence artificielle visant à prévenir plus efficacement les ondes sismiques. L’étude détaille une méthode qui automatise la détection des tremblements de terre. « En améliorant notre capacité à détecter et à localiser ces très petites secousses, nous pouvons avoir une vision plus claire de la façon dont les tremblements de terre interagissent ou se propagent le long de la faille, comment ils se déclenchent, et même comment ils s’arrêtent », explique le géophysicien Gregory Beroza, auteur de l’étude. Grâce à l’IA, les séismes pourront être détectés avec une précision inégalée !

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *