Une conception structurée pour des solutions pertinentes

Comment ne pas se tromper quand vient le moment d’opter pour une nouvelle solution logicielle ou une nouvelle technologie. Une telle décision, surtout si l’on parle d’outil stratégique, est toujours délicate. Afin d’aider les organisations à prendre les bonnes décisions et à garantir la pertinence de leurs investissements, C-Services met en place son « Design Competence Center ». 

Jonathan Blangenois, Enterprise Architect – C-Services

Le choix d’une nouvelle solution software/technologique, supportant le métier de l’entreprise, est toujours délicat. Dans le contexte du remplacement d’un outil existant, ou encore dans le cadre du développement d’un nouveau service, comment s’assurer de prendre les bonnes décisions ? « Beaucoup d’acteurs doivent aujourd’hui effectuer des choix difficiles. Dans le secteur financier, notamment, de nombreuses organisations peinent à maintenir des outils informatiques vieillissants, impliquant de maîtriser des langages de moins en moins utilisés ou s’appuyant sur une technologie qui n’est plus supportée, explique Christophe Cypers, associé de C-Services, entité du groupe Cronos au Luxembourg. Se pose alors la question du remplacement de ces solutions. Par quoi ? Et comment ? » 

Comment s’assurer que la solution est la plus adaptée ?

Changer de solution informatique ou réinvestir dans un outil afin de le mettre à jour implique souvent des investissements importants, dont il faut garantir la pertinence. On parle en outre régulièrement de solutions indispensables au fonctionnement de l’activité. Autant dire que, dans de telles circonstances, une mauvaise décision se paie cher, très cher. « Que ce soit pour le remplacement d’un outil applicatif ou pour la mise en œuvre d’un nouveau service, la question qui se pose est la même : comment s’assurer que la solution pour laquelle on opte est la plus adaptée face à la problématique que l’on veut résoudre ? »

Réfléchir sur le design en amont du développement

Acteur majeur du développement de solutions applicatives au Luxembourg, C-Services a souhaité mieux accompagner les organisations face à ces enjeux. Pour cela, la société vient de structurer son approche de conseil et d’accompagnement au cœur d’un « Design Competence Center ». « Afin de soutenir les organisations confrontées à ces enjeux, notre volonté est de nous positionner en amont de l’exécution du développement proprement dit, pour soutenir le client dans sa réflexion. Nous mettons en œuvre une méthodologie qui va permettre de définir la meilleure solution répondant à sa problématique et de garantir la valeur de l’investissement consenti », explique Jonathan Blangenois, Enterprise Architect au sein de C-Services. 

Prendre en considération l’ensemble de l’environnement

La démarche va prendre en compte la problématique rencontrée par l’organisation mais aussi l’environnement dans lequel elle évolue. La réflexion part des besoins du métier et intègre les enjeux stratégiques de l’organisation, les exigences des utilisateurs, les coûts, le cadre réglementaire ou encore les évolutions à venir. « Nous ne nous contentons pas d’aller écouter l’utilisateur pour traduire ses besoins en fonctionnalités, comme on le ferait selon une approche classique, poursuit Jonathan Blangenois. Nous allons considérer les enjeux plus largement, en allant collecter les exigences auprès des diverses parties prenantes, en envisageant la manière avec laquelle la solution s’intègre dans l’environnement de l’entreprise, la valeur qu’elle va permettre de créer ainsi que les enjeux de maintien et de support dans la durée. » 

Faciliter la prise de décision, garantir la pertinence de l’investissement

C-Services se positionne dès lors comme un facilitateur, qui permet au métier comme à l’IT de s’aligner autour des mêmes objectifs, afin de s’assurer de livrer au final la meilleure solution. « Parfois, il pourra s’agir d’un nouveau développement, pour lequel nous continuerons à accompagner le client dans la mise en œuvre du projet. Dans d’autres cas de figure, la méthode la plus appropriée sera de se tourner vers une solution packagée, poursuit l’Enterprise Architect. L’enjeu, dans une approche de design, est de permettre au client de faire le choix le plus opportun, en considérant l’ensemble des aspects. » L’entité du groupe Cronos au Luxembourg, à travers son centre de services, maîtrise aujourd’hui certaines compétences qui lui permettent d’accompagner de nombreux clients dans des projets de développement ou de choix de nouvelle technologie. « Cependant, au-delà de l’approche design, nous n’avons pas vocation à accompagner des projets de développement impliquant des compétences ou langages que nous ne maîtrisons pas, explique Christophe Cypers. Si la solution identifiée comme étant la meilleure implique de recourir à d’autres compétences, nous passerons la main. Nous pourrons toujours accompagner le client pour nous assurer que la nouvelle solution répond bien aux spécifications identifiées. »

Créer de la valeur dans la durée

Le recours à une approche de solution design s’impose donc pour répondre à des enjeux stratégiques : lorsqu’un changement de solution informatique s’impose, dans le contexte de l’évaluation des outils en place ou encore dans le cadre du lancement d’un nouveau service. « Cette approche, comme nous le disions, permet de garantir la valeur et la pertinence de l’investissement », précise encore Christophe Cypers. « Pour cela, il est nécessaire que la solution soit en phase avec la culture de l’organisation et ses standards, qu’elle réponde aussi à l’ensemble des exigences formulées », ajoute Jonathan Blangenois. « A travers la démarche, nous allons aussi veiller à garantir ses performances dans le temps, en veillant à ce que l’architecture et l’infrastructure soient adaptées, à ce que les capacités soient suffisantes et puissent évoluer en fonction des besoins. Enfin, au-delà de la solution et de ses fonctionnalités, il faut penser à son déploiement, à son maintien dans la durée et aux enjeux de support. »

Pour ne pas investir à mauvais escient, considérant les implications de telles transformations, il est en effet utile de se poser les bonnes questions avant d’engager tout projet. A cette fin, s’appuyer sur une expertise extérieure permet de profiter d’un conseil avisé et de prendre le recul nécessaire.